Au sortir de la crise Covid, de nombreuses entreprises se trouvent dans un contexte de forte incertitude économique et financière.

La crise a quelquefois conduit les entreprises à une baisse ou même à un arrêt de leurs ventes, conjointement à l’accumulation des charges dues.

Pour préparer la reprise et se relever de difficultés actuelles ou à venir, il est indispensable de prévoir et anticiper l’évolution de votre trésorerie.

La trésorerie, ressources financières immédiatement mobilisables par l’entreprise, et son analyse selon plusieurs scénarii (du moins pessimiste au plus catastrophique) permet d’envisager la continuité de son activité.

Quels sont les leviers financiers pour assurer ou relancer votre activité ?

1. Limiter les sorties de cash à court terme

Pour cela, vous pouvez envisager de diminuer vos dépenses ‘flexibles’ : par exemple des dépenses initialement prévues en action de communication ou marketing, le report d’une étude sur un nouveau projet de développement…

Auprès de vos fournisseurs (et même le bailleur de votre loyer d’entreprise), surtout les plus gros car ils ont souvent une santé financière plus solide, vous pouvez négocier un allongement de vos délais de paiement. Pour ce faire, échangez avec eux pour vous mettre d’accord sur un échéancier de règlements.

Pensez également au rééchelonnement de vos emprunts bancaires, à demander auprès de votre·vos banque·s par l’intermédiaire de votre·vos conseiller·s financier·s.

2. Mobiliser des recherches de financement

Une demande d’acompte auprès de vos clients, lorsque ceux-ci réservent, vous apportera une meilleure visibilité et une sécurité de vos entrées financières. Dans le même ordre d’idée, la mise en vente de ‘bons cadeaux’ pourraient permettre d’élargir votre gamme de services et vous assurer des recettes financières.

Auprès de votre·vos banque·s, vous pouvez demander un crédit de trésorerie et/ou une augmentation de vos découverts.

Renseignez-vous également sur le PGE (Prêt Garanti par l’État) qui est un prêt de trésorerie d’un an à taux 0. Les banques se sont engagées à accepter cette forme de prêt aux entreprises qui ne rencontraient pas de difficultés financières avant la crise sanitaire.

Sachez aussi que vous pouvez demander le financement de factures par la BPI France (Banque Publique d’Investissement), organisme qui accompagne les entreprises dans leur développement.

3. Baisser drastiquement vos coûts

Vous pouvez également envisager des mesures plus radicales, à savoir une baisse drastique de vos coûts : étudiez les dépenses de votre budget prévisionnel qui peuvent être reportées, voire totalement supprimées.

4. Recentrer votre activité

L’heure n’est pas à la dispersion qui engendrent forcément des dépenses en matière d’étude, de gestion d’équipe projet, de prototypage…, mais à l’analyse de vos prestations et produits qui sont les plus rentables en terme de marge. Et concentrez-vous sur eux en priorité.

5. Geler vos recrutements

Enfin, en matière de ressources humaines, vous pouvez envisager de geler vos recrutements en attendant des temps plus propices à l’intégration de nouvelles compétences.

Dans tous les cas, pensez à vous rapprocher de votre comptable qui saura vous conseiller sur les actions à privilégier : celles qui sont les plus adaptées à votre situation.

Des compléments d’informations :

https://www.chefdentreprise.com/Thematique/gestion-finance-1025/Breves/Post-crise-Covid-comment-securiser-tresorerie-350951.htm

Crédits visuels : Freepik